Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Association pour la Sécurité Routière des Motards

Tous les chiffres de 2018 en Europe

L'ASRM a développé des graphiques interactifs sur la mortalité des conducteurs de deux et trois-roues motorisés en Europe pour l'année 2018. Les chiffres sont provisoires, car les données ont été recueillies dans 28 pays sur une quarantaine attendu pour le compte rendu final. Sont traités la mortalité des usagers de deux-roues motorisés :

  1. Selon les pays (carte) ;
  2. Selon les pays pour un million d'habitants (carte) ;
  3. Selon la catégorie d'usager ;
  4. Selon la catégorie de cylindrée ;
  5. Selon le type de route ;
  6. Selon un double critère : les catégories d'usager et de cylindrée ;
  7. Selon un double critère : les catégories de route et de cylindrée ;
  8. Synthèse graphique.

1. Mortalité des usagers de deux-roues motorisés selon les pays

En 2018, 4176 usagers de deux-roues motorisés sont décédés sur les routes en Union Européenne contre 4409 en 2017, soit 233 vies épargnées (-3%). L'écart est d'autant plus fort et encourageant par rapport il y a 10 ans puisqu'on y dénombre 1459 motards tués en moins (-22%).

Les pays les plus meurtriers font aussi parties des pays les plus peuplés de l'étude. L'Italie dénombre le plus de motards tués (795), suivie de très près par la France (760) et en troisième position l'Allemagne (697) loin devant l'Espagne en 4ème position (421).

2. Mortalité des usagers de deux-roues motorisés selon les pays                             pour 1 million d'habitants

Il ne suffit pas de faire un simple décompte, car la route tue inégalement en Europe. Pour que la mortalité soit plus représentative, les chiffres de tués ont été comparés selon la population totale.

Cette carte, bien que plus révélatrice que la carte précédente, est insuffisante, car il serait plus appréciable de comparer cette hécatombe avec le nombre de titulaires de permis moto ou de motos en circulation.

Le top 10 des pays où il ne fait pas bon de conduire en deux-roues motorisés selon les données actuelles :

1. Grèce : 21 tués pour 1 million d'habitants ;
2. Chypre : 19 tués pour 1 million d'habitants ;
3. Malte : 18 tués pour 1 million d'habitants ;
4. Luxembourg : 16 tués pour 1 million d'habitants ;
5. Croatie : 15 tués pour 1 million d'habitants ;
6. Portugal : 15 tués pour 1 million d'habitants ;
7. Italie : 14 tués pour 1 million d'habitants ;
8. Autriche : 13 tués pour 1 million d'habitants ;
9. France : 12 tués pour 1 million d'habitants ;
10. Espagne : 10 tués pour 1 million d'habitants.

3. Mortalité des usagers de deux-roues motorisés selon la catégorie d'usager

Les faits sont là, 96% des tués sont conducteurs, soit 4014 motards, contre seulement 4% de passagers (159 tués). On note une augmentation du nombre de passagers tués par rapport à l'année précédente, en 2017,  de 14% soit 38 tués supplémentaires. Le nombre de conducteurs tués  est revanche relativement stabilisée, même si on dénombre tout de même 86 tués en moins.

Si à court terme les chiffres ne sont pas encourageants, il l'est en prenant davantage de recul, car on note une décroissance importante de la mortalité des passagers en 10 ans de -45% soit 256 vies sauvées. Bien que moins significatif, le bilan est aussi encourageant pour la mortalité des conducteurs en baisse de -21% soit 214 vies épargnées sur les routes en Europe par rapport à 2008.

4. Mortalité des usagers de deux-roues motorisés selon la catégorie de                 cylindrée

Les conducteurs de motocyclette représentent 86% des tués contre 14% pour les cyclomoteurs. La tendance de mortalité est en baisse de 2,5% en moyenne toutes catégories confondues par rapport à 2017. La baisse est plus remarquable sur 10 ans puisque qu'on enregistre une baisse de 42% chez les cyclomoteurs (847 vies) et -18% chez motocyclistes (1560 vies) par rapport aux chiffres de 2018.

5. Mortalité des usagers de deux-roues motorisés selon le type de route

Plus de la moitié des motards en Europe se tue en zone rurale (57%), contre 38% de tués en zone urbaine et 6% sur autoroutes. Même si les autoroutes sont moins à risque, on dénombre une augmentation du nombre de victimes par rapport à l'année précédente (+ 16 tués, soit +3%). Les baisses sur les autres sections de routes sont peu significatives, mais représente tout de même 336 vies épargnées par rapport à 2017.

Sur 10 ans, il y a une décroissance généralisée de la mortalité, surtout en zone urbaine avec -32% de tués (soit 1456 vies) contre -18% en zone rurale (soit 1018 vies).

6. Mortalité des usagers de la route selon un double critère : la catégorie de         cylindrée et d'usager

Il est juste de souligner qu'en moyenne 87% des motards sont des conducteurs contre 13% chez les passagers. Ce dernier chiffre peut sembler faible, mais c'est près de 600 décès en 2018 en Europe (sur 28 pays).

On note une baisse admirable de la mortalité chez les cyclomoteurs en 10 ans : -70% chez les passagers (88 vies) et -40% chez les conducteurs (773 vies). Cependant, il faut aussi être alarmiste, car les derniers chiffres montrent une augmentation de 22% des conducteurs de cyclomoteurs par rapport à 2017, soit 205 décès supplémentaires.

7. Mortalité des usagers de la route selon un double critère : la catégorie de         cylindrée et de route

On note une baisse de mortalité chez les motards en général par rapport à 2017 sauf chez les conducteurs de motocyclette sur autoroutes et les conducteurs de cyclomoteur en zone rurale.

Moins la cylindrée est puissante, et plus on s'approche des villes, plus il y a des victimes de cyclomoteurs : 20% en zone urbaine, 11% en zone rurale et ce qui peut choquer c'est 2% de tués sur autoroute chez les cyclomotoristes (sachant qu'aucun cyclomoteur n'est autorisé à conduire sur autoroute).

8. Synthèse graphique